Digital Spotlight Marchés Emergents

5 Startups EdTech Africaines

à suivre en 2020

Comme nous l’avons vu dans un précédent article, l’éducation joue un rôle primordial dans la croissance d’une économie. Or, malgré d’immenses progrès réalisés depuis 20 ans, les systèmes éducatifs africains connaissent une situation critique et peinent à garantir un apprentissage adapté et une insertion professionnelle aux jeunes africains : si une minorité  accède effectivement à l’enseignement supérieur, les formations sont bien souvent jugées trop théoriques et déconnectées des besoins des employeurs. Les taux d’emploi informel et de travailleurs pauvres demeurent critiques et constituent un risque de déstabilisation sociale et politique.

La technologie, une réponse à ce défi?

De nombreux entrepreneurs africains rivalisent d’ingéniosité en créant des applications qui facilitent et améliorent le niveau des élèves et étudiants du continent.

BrainShare – Ouganda

Fondée par Charles Muhindo, BrainShare est une plate-forme d’apprentissage en ligne conçue pour prendre en charge  l’enseignement en ligne pour les enseignants ou les écoles. Les étudiants peuvent se connecter pour étudier ou réviser leurs examens et les enseignants peuvent offrir du coaching à leurs élèves via la plateforme.

Les applications web et mobile permettent aux étudiants d’échanger facilement leurs cours, notes, articles et autres travaux pratiques avec. Ils peuvent également poser leurs questions à distance à leurs camarades ou enseignants. Ces derniers peuvent s’y connecter pour proposer des devoirs et animer des séances de discussions avec les étudiants. Le mode « hors ligne » permet aux élèves de continuer à acceder aux ressources même sans accès à internet.

Dans le contexte du Covid-19 où le eLearning est devenu incontournable, BrainShare a offert sa plate-forme eLearning aux écoles pour les aider à relever les défis d’apprentissage.

Ubongo – Tanzanie

En tant que principale entreprise de divertissement éducatif en Afrique, Ubongo crée des médias éducatifs amusants, localisés et multiplateformes qui atteignent des millions de familles grâce à des technologies accessibles. Leurs programmes améliorent considérablement la préparation à l’école et les résultats d’apprentissage des enfants, et favorisent également le changement social et comportemental des enfants, des soignants et des éducateurs.

Concernant aussi les sciences dites « dures », la bande dessinée éducative «  Ubongo  » apprend aux enfants les sciences, les mathématiques et des résolutions de problèmes. Grâce à ses dessins éducatifs, elle permet à ces écoliers d’améliorer leur niveau. Ils peuvent même interagir par SMS à partir de téléphones portables, répondre à des questions, obtenir les réactions et les encouragements des personnages de dessins animés.

Sa réputation transcende les frontières tanzaniennes : pas moins de 17 million de foyers y ont accès chaque semaine, et la solution est utilisée dans 40 pays.


Eneza Education – Kenya

Opérant désormais au Ghana, Kenya et Côte d’Ivoire, Eneza Education a créé un contenu éducatif auquel les enfants des zones rurales à faibles revenus ont accès sur des téléphones portables bas de gamme, par SMS/Appel.
Grâce à sa «classe virtuelle», les étudiants âgés de 9 à 18 ans peuvent étudier des matières telles que les mathématiques, les sciences et l’anglais, et participer à 2 000 jeux-questionnaires et à plus de 16 000 questions.

La start-up kényane, cofondée par Toni Maraviglia, Kago Kagichiri et Chris Asegotwo a pour objectif de fournir aux enfants d’Afrique rurale un tuteur virtuel.


Beni American University – Nigeria

Fondée en 2014 sur un mode hybride physique/en ligne, il s’agit d’une institution qui espère offrir une éducation de qualité à tous les jeunes africains, adultes ou adolescents, désireux d’étudier dans le but d’obtenir un diplôme post-secondaire. L’Université se concentre principalement sur le secteur commercial avec un accent sur la technologie, l’entrepreneuriat, les affaires et les médias.

L’institution privée, en ligne, et la première du genre au Nigéria. BAU est également en tête du développement de l’apprentissage en ligne, hybride et combiné au Nigéria.


iSchool – Zambie

Le premier projet d’ampleur de l’entreprise a été le ZEduPad. Tablette pédagogique conçue sur mesure pour la Zambie et conçue par l’entrepreneur technologique britannique Mark Bennett, qui travaille dans le pays depuis trois décennies, elle enseigne aux utilisateurs les compétences de base en calcul et en lecture, et est destinée aux enfants des écoles primaires.

Les tablettes contiennent également des informations éducatives pour les adultes sur la santé, l’agriculture et la finance. Approuvé par le ministère zambien de l’Education, toutes les leçons sont multimédias, avec son et imagerie, exprimées en anglais et, pour les premières années, dans 8 langues locales.

Leur technologie facilite la localisation du contenu pour chaque pays et est actuellement utilisée dans les écoles de Zambie et d’Afrique du Sud.

Au cours des prochaines années, ils souhaitent développer un contenu aligné sur les programmes  d’autres pays africains avec pour ambition d’atteindre 100 millions d’apprenants.

Sources : Entreprenanteafrique, African Business Journal, StephaneRossard

0 comments on “5 Startups EdTech Africaines

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :