Digital Spotlight featured Marchés Emergents

Le digital au service des objectifs de développement durable – « Faim Zero »

le digital au service d'une agriculture inclusive répondant aux besoins locaux

« Après plusieurs décennies de baisse continue, le nombre de personnes qui souffrent de la faim – mesuré par la prévalence de la sous-alimentation – a recommencé à augmenter lentement en 2015. Les estimations actuelles montrent que près de 690 millions de personnes souffrent de la faim, soit 8,9% de la population mondiale – en hausse de 10 millions de personnes en un an et de près de 60 millions en cinq ans.« 

Un changement profond du système mondial d’alimentation et d’agriculture est nécessaire, et le digital peut contribuer à accélérer cette transformation. Parmi les avantages de l’utilisation des outils numériques dans un cadre agricole:

  • Une production accrue et une meilleure sécurité alimentaire
  • Des accès aux ressources et des revenus plus élevés pour les agriculteurs

Une production accrue et une meilleure sécurité alimentaire

L’irruption des technologies innovantes dans l’agriculture peut être perçue comme une rupture aussi importante que l’arrivée de la mécanisation au XXème siècle. Les innovations apportées par les techniques d’agriculture de précision, notamment, représentent un incroyable bond en avant pour le secteur.

Des informations en temps réel (par exemple concernant les conditions météorologiques à court terme ou les prix du marché), associées à un meilleur accès à des intrants de qualité et à la réduction des pertes dues à des événements météorologiques inattendus ou à une mauvaise gestion des parasites, permettraient aux petits agriculteurs d’améliorer la production agricole tant en termes de quantité que de qualité. Fin 2018, la Banque mondiale a créé un Observatoire de l’agriculture, qui collecte et partage les données agrométéorologiques afin de détecter les risques sur les récoltes et éviter les famines. 

Grâce aux données satellitaires, il est désormais possible de surveiller la santé des cultures, la qualité des sols et l’utilisation de l’eau et des engrais. Les capteurs, l’automatisation, l’analyse et l’apprentissage des machines permettent des opérations agricoles plus précises et adaptées à chaque endroit spécifique.

Les chaînes de production, l’intelligence artificielle et d’autres technologies innovantes de pointe améliorent l’efficacité et la transparence des transactions et des échanges tout au long de la chaîne de valeur agroalimentaire. Les aliments imprimés en 3D et cultivés en laboratoire ont par ailleurs ouvert des possibilités de chaînes alimentaires plus durables et plus éthiques, ce qui devrait réduire la pression sur les ressources environnementales.

Enfin, les pertes après récolte pourraient également être réduites grâce à un meilleur contrôle des conditions de stockage.

Image credits : McKinsey&Company

Des accès aux ressources et des revenus plus élevés pour les agriculteurs

Le numérique favorise l’accès des agriculteurs au capital et aux ressources à travers la location plutôt que l’achat d’équipement, facilite l’intégration des petits agriculteurs dans la chaîne de valeur par le biais du commerce en ligne et la vente directe.

Le système alimentaire mondial se caractérise aujourd’hui par des problèmes d’asymétrie d’information et des coûts de transaction qu’il est indispensable de corriger pour évoluer vers un modèle plus inclusif, plus résilient et plus durable.

Les systèmes de paiement numérique, l’assurance indicielle et les plateformes mobiles permettent de relier les agriculteurs aux marchés et aux services financiers.

Un exemple: FarmCrowdy, basée au Nigeria, est une plateforme en ligne qui offre aux agriculteurs des conseils en matière de vulgarisation et leur permet d’accéder directement au crédit d’un investisseur qui, en retour, gagne une part des bénéfices post-récolte.

La FAO, branche de l’ONU, a développé des applications, des bases de données et des plateformes pour soutenir le travail effectué dans les pays du monde entier. Parmi elles, « AgriMarketPlace », une application mobile qui met en relation les producteurs et les commerçants afin de faciliter le commerce et l’accès aux prix.

Image credits: McKinsey & Company

La difficulté du passage à l’échelle

Rien qu’en Afrique subsaharienne, plus de 400 solutions numériques pour l’agriculture sont utilisées (services financiers, gestion de la chaîne d’approvisionnement, les services de conseil et d’information…). Cependant, leur usage reste limité. Par exemple, en Afrique subsaharienne, la plupart des applications comptent moins de 30 % d’utilisateurs actifs. Vingt applications (environ 5 %) représentent plus de 80 % des téléchargements totaux.

La disponibilité d’une solution numérique pour l’agriculture ne garantit donc pas son adoption par les petits exploitants. Pour améliorer l’adoption, les solutions numériques doivent créer de la valeur perceptible pour les utilisateurs finaux.

Par ailleurs, les gouvernements sont souvent confrontés à des défis beaucoup plus larges pour le passage à l’échelle. Il s’agit notamment de problèmes tels que l’accès inégal au numérique et la culture numérique de leurs populations, la faible qualité des données et l’adaptation limitée du contenu aux contextes locaux. Enfin, la moitié de l’Afrique subsaharienne n’a pas accès à l’électricité. Il s’agit d’une illustration claire de l’importance de l’électrification des zones rurales – et de l’inter-connexion des ODD.

0 comments on “Le digital au service des objectifs de développement durable – « Faim Zero »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :